Silence dans les champs
Auteurs   Legendre, Nicolas (Auteur)
Edition  Arthaud : Paris , 2023
Fabrication  Impr. CPI Firmin-Didot : 27-Mesnil-sur-l'Estrée
Collation   1 vol. (342 p.)
Format   22 cm
indice Dewey   338.194 41
330
ISBN   978-2-0802-8088-6
Prix   20 EUR
Langue d'édition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSection / LocalisationEtat
Bibliothèque 1221340047565 330 LEGAdulte / LOUANNECSorti - Retour prévu le 11/03/2024
Résumé : "C'est pas la Corse ici. On te tue pas. C'est plus subtil. C'est sournois. La peur..." Depuis les années 1960, le "système" agro-industriel fait naître des empires transnationaux et des baronnies rurales. Il crée des usines et des emplois. Il entraîne la disparition progressive des paysans, l'asservissement de nombreux salariés de l'agroalimentaire, l'altération des écosystèmes et la généralisation de la nourriture en boîte. Il s'impose au nom de la realpolitik économique et de la foi dans une certaine idée du " progrès ". Il prospère grâce à la bienveillance, l'impuissance ou la lâcheté des autorités. Il engendre ses propres mythes, capables de façonner durablement les mentalités. Il enrichit considérablement une minorité, alors que certains se contentent de survivre grâce aux subventions ou doivent s'estimer heureux parce qu'ils ont un travail. Il fait taire des récalcitrants à coups de menaces, de pressions, d'intimidations, de calomnies ou de sabotages. La violence est son corollaire. Le silence, son assurance-vie. Comment le définir '? "Féodalité", répondent les uns. "Esclavage moderne", disent les autres. "Oligarchie" ou "mafia", jurent certains... Enquête au long cours jalonnée de témoignages saisissants, Silence dans les champs est une immersion glaçante dans le principal territoire agro-industriel de France : la Bretagne.
Notes : Ouvrage issu de plusieurs années d'enquête ayant donné lieu à une série d'articles parue dans "Le Monde" en avril 2023
Bibliogr., 9 p.

Commentaires

parmi tous les qualificatifs employés pour décrire les conditions de travail et de rémunération des agriculteurs bretons je retiendrai "esclavage moderne".Cette enquête remarquable ne plaira sûrement pas à la FNSEA et aux poids lourds de l'agro-alimentaire, mais si elle pouvait enfin ouvrir les yeux de ceux qui sont enfermés dans ce système et de ceux qui le laisse perdurer, elle ferait oeuvre utile. Recevoir le prix Albert Londres qui récompense chaque année les meilleurs reportages francophones est un gage de grande qualité de ce document qui se lit très facilement.
Vote: 
4
Average: 4 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire

Notices Similaires